Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ?

Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ?

L’arthrose est une maladie qui touche de nombreuses personnes à des âges différents. Caractérisée par des douleurs plus ou moins intenses et des incapacités de mouvements, notamment en raison de raideurs, elle touche les articulations du corps humain. Si les causes de l’arthrose sont diverses, les symptômes qui y sont liés sont relativement précis.

Ainsi, quel que soit l’endroit concerné, il est assez simple de diagnostiquer une arthrose, et d’adapter ainsi son comportement en fonction. Nous nous intéressons ici à l’arthrose du genou, qui peut engendrer une gêne importante au quotidien et des douleurs intenses.

Les premiers signes de l’arthrose du genou

La manière la plus simple de diagnostiquer une arthrose est de prêter attention à votre propre corps. Vous êtes en effet la première personne la plus à même de vérifier votre état. L’arthrose du genou peut se caractériser notamment par des difficultés lors de certains mouvements de la vie quotidienne.

C’est le cas si vous pratiquez un sport, ou lorsque vous montez ou descendez des escaliers. D’une manière plus générale, l’arthrose du genou peut également se manifester dès que vous marchez. À cet instant, si vous ressentez une sorte de blocage au niveau de l’articulation, que vous avez la jambe raide, ou que vous ressentez une douleur, cela peut être dû à une arthrose.

Dans ce cas, la première chose à faire est de reposer ses jambes le plus possible. Évitez de forcer inutilement et ne portez pas de charges lourdes. Si, après un temps de repos, la situation n’évolue pas, il sera sans doute nécessaire de consulter un médecin.

L’arthrose fémorotibiale

Si vous avez la certitude d’être atteint d’une arthrose du genou, un examen plus poussé vous permettra de déterminer quelle partie de l’articulation est touchée. Et vous allez facilement vous en rendre compte, car les effets ne sont pas les mêmes.

Dans le cas d’une arthrose fémorotibiale, la douleur se répand sur toute la surface du genou, et de manière assez homogène. Dans la plupart des cas, il s’agit davantage d’une gêne de longue durée plutôt que d’une douleur intense. Elle intervient lorsque vous vous déplacez ou que vous forcez sur vos jambes.

Bien que l’arthrose puisse provoquer des pics inflammatoires douloureux, son évolution est généralement lente et se déroule par phases. Vous pouvez donc ne pas ressentir de douleurs pendant certaines périodes.

L’arthrose fémoropatellaire

L’arthrose fémoropatellaire est en revanche plus localisée. Elle se situe généralement sur l’avant du genou, ce qui pose des problèmes en posture assise ou accroupie. Toutefois, c’est la forme d’arthrose du genou qui est la moins douloureuse. En effet, la gêne se réveille surtout lors de certains efforts ou quand vous descendez des escaliers. La pratique d’un sport peut également en pâtir.

Cette forme d’arthrose se caractérise d’ailleurs par des sensations de blocage ou de craquement qui, s’ils ne sont pas nécessairement douloureux, peuvent devenir une difficulté au quotidien. Quoiqu’il en soit, si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, il convient de demander l’avis d’un professionnel afin d’obtenir un diagnostic complet qui vous permettra de vous adapter.

source :

Laisser un commentaire

Fermer le menu