Quels risques à se faire vomir ?

Quels risques à se faire vomir ?

Le vomissement est un mécanisme naturel ordonné par le cerveau à l’estomac afin d’en expulser le contenu. Les causes du vomissement peuvent être nombreuses (intoxication, inflammation, maladie…) et sont bien souvent inconscientes. Mais il arrive aussi que certaines personnes se fassent vomir volontairement. Mais pourquoi en arriver là ? Comment ces personnes arrivent à se faire vomir ? Et quels risques cela peut-il engendrer ?

A quoi sert le vomissement ?

Le vomissement consiste à rejeter une partie du contenu de l’estomac. Associé souvent à une sensation de nausée il consiste en un reflux du contenu de l’intestin grêle dans l’estomac qui remonte par un mouvement des abdominaux et du diaphragme pour être ensuite expulsé par la bouche. Le contenu de l’estomac, mais aussi de la bile ou du sang peuvent être ainsi évacués.

Ce phénomène réflexe d’expulsion peut-être dû à un repas indigeste, comme dans le cas d’une intoxication alimentaire. Mais il peut aussi être en lien avec des maladies digestives, des malaises, des pathologies neurologiques… Les causes peuvent être nombreuses et bien que le vomissement soit bien souvent bénin il convient d’y prêter attention car il peut en effet être le symptôme d’une maladie plus grave. La présence de sang lors d’un vomissement doit absolument alerter et il convient de prendre rendez-vous chez un professionnel de santé le plus rapidement possible.

Pourquoi certaines personnes se font vomir volontairement ?

Il existe plusieurs raisons au vomissement volontaire. Nous distinguerons deux grands cas majeurs : le vomissement lié à une expulsion volontaire dans le but de soulager et le vomissement lié à une compulsion alimentaire.

Alcool, médicament, nourriture… Certaines choses ingurgiter par l’estomac peuvent parfois entraîner des sensations de ballonnements ou de nausées. Afin de s’alléger et de se sentir mieux il arrive parfois que certaines personnes veuillent se faire vomir afin d’expulser ce qui semble gêner votre estomac. C’est une solution tout aussi radicale que difficile car le vomissement n’est pas un phénomène que l’on contrôle naturellement. Il convient donc d’adopter diverses techniques afin de provoquer ce phénomène.

Mais le vomissement volontaire peut aussi être le signe d’une maladie compulsive liée à l’alimentation. Bien souvent dans ce cas le but est de vouloir maigrir, car l’alimentation est liée aux calories et donc à la prise de poids. Même si dans les faits cela n’est pas aussi simple, les maladies telles que l’anorexie ou la boulimie peuvent provoquer ce besoin de se faire vomir afin de se sentir mieux dans sa peau.

Témoignage de la youtubeuse Claudie Mercier qui vous parle de ses troubles alimentaires :

Se faire vomir volontairement : les différentes techniques utilisées

Se faire vomir n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Le vomissement, volontaire ou non, est un phénomène particulièrement désagréable que notre cerveau tente au maximum de contrer. Il existe cependant certaines techniques plus ou moins efficaces utilisées par les personnes souhaitant se faire vomir.

  1. Les doigts

C’est la technique la plus simple et la plus efficace. Il suffit de placer un ou deux doigts au fond de la gorge près de la luette (la petite chose que vous voyez pendre au fond de votre gorge). Plus les doigts sont enfoncés profondément et plus ce sera facile de vomir.

  1. Le sirop d’ipéca

L’ipéca est une plante dont le sirop permet d’agir directement sur la paroi de l’estomac. Pour cela le sirop est dilué dans de l’eau, puis les nausées apparaissent après l’avoir ingurgité.

  1. La brosse à dents

Vous avez surement déjà failli vomir en vous brossant les dents de manière un peu trop énergique ? La brosse à dents peut en effet remplacer les doigts et permettre de provoquer un vomissement.

  1. Le vomi

Cela peut paraître bête mais la simple vue du vomi ou d’une personne en train de vomir peut provoquer des vomissements. Ce phénomène est causé par la stimulation sensorielle et c’est pourquoi la simple odeur du vomi peut aussi avoir cet effet.

De la même manière penser très fort à cette odeur ou à cette sensation peut provoquer des nausées allant jusqu’au vomissement.

Se faire vomir volontairement : les risques

Comme vu précédemment le vomissement volontaire peut avoir deux objectifs : se faire vomir pour aller mieux ou se faire vomir dans l’idée de maigrir.

Dans tous les cas le vomissement n’est pas sans risque, qu’il soit volontaire ou non. Il peut même avoir de lourdes conséquences comme dans le cas d’une maladie liée à un trouble alimentaire. Cette technique peut entraîner une déshydratation et à plus long terme des problèmes dentaires, une perte des cheveux, des ulcères à l’estomac, une perforation de l’oesophage, des problèmes de reins, de tiroides… Bref toute une foule de problèmes plus ou moins graves.

Dans le cadre d’un trouble alimentaire tel que la boulimie ou l’anorexie cela peut même aller jusqu’à la mort. En effet dans ce cas le corps se trouve sous-alimenté et doit prélever dans les graisses profondes pour se nourrir, vidant toute l’énergie dont vos organes vitaux et vos muscles ont besoin pour fonctionner.

Dans tous les cas ce n’est pas une solution à long-terme. En cas d’utilisation régulière il convient d’en parler à un proche ou à un professionnel de santé afin de se faire aider.

sources :

Laisser un commentaire

Fermer le menu