Os du bras et de l’avant bras : à savoir !

Os du bras et de l’avant bras : à savoir !

Connaissez-vous vraiment votre corps ? Qu’est-ce que le bras par exemple ? Quels os le composent ? Ce qui est couramment appelé le bras se distingue en fait de trois parties bien distinctes. En anatomie on différencie le bras de l’avant bras et de la main. Le bras s’étend de l’épaule au coude et l’avant-bras du coude au poignet. Le bras et l’avant bras ne sont pas composés de beaucoup d’os. Toutefois il est intéressant de pouvoir les distinguer, les nommer et d’en connaître le fonctionnement.

Le bras

os-bras

Comme dit précédemment le bras se situe entre l’articulation de l’épaule et le coude. Celui-ci n’est constitué que d’un seul os : l’humérus. L’humérus est un os assez long et bilatéral. Il s’articule au niveau de la scapula (ou omoplate) ainsi qu’au coude ou il est lié aux os de l’avant-bras. Le biceps, le triceps ainsi que d’autres muscles et tendons y sont rattachés afin de permettre le mouvement du bras.

L’avant-bras

L’avant-bras commence où le bras s’arrête, au niveau du coude, et se poursuit jusqu’à la main c’est à dire au poignet. Il est constitué de deux os : le radius du côté du pouce, et l’ulna (anciennement cubitus) à l’intérieur. Le biceps est rattaché à l’ulna et au radius afin de permettre la flexion du coude. L’ulna est très important dans la rotation de l’avant-bras ainsi que de la main.

Douleurs, traumatismes et pathologies du bras et de l’avant-bras

Bien que l’humérus soit un os plutôt solide, il est aussi longiligne et peut donc être victime de fracture notamment en cas de traumatisme. Dans ce cas les mouvements du bras, de l’avant-bras et de la main sont très limités. Cette fracture nécessite généralement une simple immobilisation du membre mais peut parfois nécessiter une opération en cas de fracture avec déplacement. Dans tous les cas de la rééducation sera nécessaire pour récupérer en mobilité et en muscle.

L’humérus peut aussi être touché par des pathologies spécifiques : la micromélie ou brachymélie (atrophie des membres).

L’avant-bras est plus exposé aux traumatismes et donc aux fractures, notamment en cas de chute. Tout comme l’humérus, la fracture du radius ou de l’ulna nécessite bien souvent une immobilisation. Toutefois une fracture des deux os peut parfois nécessiter une intervention chirurgicale.

L’aplasie totale ou partielle est une maladie congénitale qui peut entraîner une absence ou une atrophie de l’ulna ou du radius. L’absence de l’ulna s’accompagne bien souvent de l’aplasie des 4e et 5e doigts, tandis que l’absence de radius peut entraîner l’aplasie du pouce.

Le bras et l’avant-bras sont bien souvent la source de douleurs au niveau des articulations. Il peut s’agir d’une tendinite  : une inflammation des tendons. Celle-ci peut être causée par des mouvements excessifs ou répétitifs qui entraîne un frottement des tendons contre l’os. Les tendinites du coude et de l’épaule sont très fréquentes. Cette pathologie nécessite du repos et la consultation d’un médecin afin d’éventuellement se voir prescrire des anti-inflammatoires, des corticoïdes ou des séances de kinésithérapie.

sources

Laisser un commentaire

Fermer le menu