.

FRACTURE SANITAIRE


 

Les chiffres parlent d’eux-même…

40% des français ont renoncé ou retardé un soin en 2013, le jugeant trop onéreux. 20% pour qui l’éloignement géographique est la cause de leur renoncement, 3,7 millions de français vivant dans un désert médical. Bref, au total quelques 20 millions de personnes pour qui se soigner est devenu complexe. Le terme est bien choisi, il s’agit d’une fracture.

C’est un fait que nous ne pouvons pas nous permettre de négliger : 1/3 de la population souffre et peine à avoir accès aux soins qu’elle nécessite, les ¾ du territoire ne sont pas couverts par un centre d’hospitalisation à domicile, des centaines de villages sont dépourvus de médecins, de kinés, d’infirmiers…

Pour certains, ce sera « Trop loin », pour d’autres « trop cher », ces inégalités sociales ou géographiques dessinent bel et bien une carte sanitaire inquiétante.

L’état, bien conscient du problème, s’en inquiète et a annoncé 12 mesures visant à lutter contre ce fléau, encourageant dans cette optique l’innovation, l’emploi, le renouvellement de la population médicale, la recherche, et surtout l’information et la prévention.

 

Internet : une arme vraiment efficace.

 

Internet joue déjà et jouera sans aucun doute un rôle très important dans la lutte contre la fracture sanitaire. En sont déjà témoins les chiffres spectaculaires des connexions sur les sites de e-santé. Chiffres révélateurs d’une France qui s’informe avant, après ou à la place d’une consultation.

De la consultation en ligne à l’envoi automatique des paramètres vitaux à son médecin, toute une série de services existent déjà ou sont en cours de réalisation pour faciliter la vie des patients.

.

Avec PROJET SANTÉ nous souhaitons ajouter un service à la liste. Un service qui montrera les gestes simples qui font du bien. Un service solidaire et complémentaire aux soins des professionnels de santé, un service accessible et gratuit pour tous.

.

La lutte contre la fracture sanitaire nous tient particulièrement à coeur car elle n’est pas due à une « défaillance » du patient, comme peut l’être le fait de ne pas faire d’exercice ou de se laisser aller à la mal bouffe. Non, la fracture sanitaire s’impose à des millions de patients les laissant sans solution. En France bien sur, nous qui avons l’un des meilleurs systèmes de santé au monde, alors imaginez la situation pour des millions de patients qui n’ont pas cette chance et qui pourront grâce à un service comme PROJET SANTÉ, trouver quelques solutions à leur maux.

.


 

Leave a Comment

Name*

Email* (never published)

Website